trans

 

Mouvement Université de Rouen - obtenons les fonds qui nous sont dûs !

 

Accueil

 

Nouvelles

 

Photos

 

Téléchargements

 

Stats

 

 

Admin

trans

Calendrier

trans

Chronologie

 14 septembre 2005
 15 septembre 2005
 18 octobre 2005
 19 septembre 2005
 20 Novembre 2005
 20 septembre 2005
 21 septembre 2005
 22 septembre 2005
 23 septembre 2005
 26 septembre 2005
 27 septembre 2005
 28 septembre 2005
 30 septembre 2005
 4 octobre 2005
 6 octobre 2005
 108 septembre 2005
 212 septembre 2005
 313 septembre 2005

trans

Trésorerie

 historique du budget
 informations

trans

Forum

LE FORUM

trans

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

S'abonner

Se désabonner


548 Abonnés

trans

Contact Webmaster

envoyer un mail

trans

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

trans

trans

14h30 - Manifestation

MANIFESTATION DU 28 sept

article tiré du monde.fr

Venant des UFR de sciences et techniques, de psycho-socio, de lettres et des sciences du sport, 2 000 étudiants et enseignants (1 300 selon la police) ont défilé, mercredi 28 septembre, dans les rues de Rouen. Le mouvement de grève contre la faiblesse des dotations accordées à l'université, déclenché le 12 septembre, jour de la rentrée, se prolonge. L'annonce de l'attribution d'une subvention de 1 million d'euros par le ministre délégué à l'enseignement supérieur, François Goulard, n'a pas suffi (Le Monde du 28 septembre).

Le vote du conseil d'administration de l'université appelant, mardi 27 septembre, à "une rentrée normale de toutes les composantes" n'a pas non plus eu l'effet espéré par le président Jean-Luc Nahel. En première ligne dès les premières heures du conflit, il a pu dénouer la question du règlement des heures complémentaires affectées à l'encadrement des stages étudiants qui avait poussé le conseil de gestion de la fac de sciences à ajourner la rentrée. Mais très vite, la crise des moyens qui ronge l'université de Rouen a ressurgi. En assemblée générale, enseignants et étudiants l'ont sommé de négocier des moyens supplémentaires avec le ministère.
L'université de Rouen compte parmi les établissements qui sont sous-dotés avec 81 % de la dotation globale de fonctionnement théorique au regard des critères officiels fixés par le ministère.
"RATTRAPAGE"
L'éclatement récent de l'université sur six sites de l'agglomération rouennaise "coûte cher" , alerte Jean-Luc Nahel, qui vient de recevoir le rapport de l'inspection générale malmenant le fonctionnement de l'établissement sur la question du paiement des heures complémentaires.
Selon M. Nahel, la subvention de 1 million d'euros devrait être "immédiatement" utilisée pour la maintenance, avec, notamment, des embauches de personnes pour la sécurité de la faculté de droit-gestion comme l'exige la commission de sécurité, le paiement de la facture de gaz et la mise en sécurité des bâtiments des sciences...
Pour Juliette, étudiante en 2e année de physique, qui défilait mercredi, "ce million, ce n'est que du rattrapage". "On veut de la récurrence, dit-elle. La pénurie, ça se répercute tous les jours. Rien qu'avec la fac de sciences, on a réussi à faire descendre le ministre à Rouen. Maintenant, on veut du concret et des écrits".


Date de création : 30/09/2005 @ 11:10
Dernière modification : 30/09/2005 @ 11:11
Catégorie : 28 septembre 2005
Page lue 2309 fois

Prévisualiser la pagePrévisualiser la page

  

Imprimer la pageImprimer la page

Haut

trans

Site fonctionnant sous GuppY v3.0p5 - GNU Public License - © 2002-2004

trans

Page chargée en 0.06 seconde